Brigitte Bardot demande au Népal d’interdire un sacrifice massif d’animaux

Paris (AFP) – Brigitte Bardot demande au président du Népal d’interdire « le plus grand sacrifice collectif d’animaux au monde », prévu lors d’une fête rituelle hindoue, dans une lettre ouverte diffusée lundi.

« Les défenseurs des droits des animaux au Népal et ailleurs font une fois de plus campagne pour mettre fin au plus grand sacrifice collectif d’animaux au monde à Gadhimai Mela, qui doit avoir lieu dans deux semaines dans les plaines du sud du pays », écrit-elle dans ce courrier au président Ram Baran Yadav rendu public par la Fondation Brigitte Bardot.

« Le monde regardera une nouvelle fois avec horreur et désespoir quelque 250.000 chèvres, buffles, cochons, poulets, pigeons, canards et souris blanches être cruellement sacrifiés en deux jours », ajoute l’ancienne actrice, reconvertie depuis des années dans la protection des animaux.

Un temple népalais doit accueillir ce qui est considéré comme le plus grand rituel de sacrifices d’animaux au monde en l’honneur d’une déesse hindoue représentant le pouvoir, Gadhimai. Le festival de Gadhimai, qui se tient tous les cinq ans, attire des milliers de fidèles.

« J’ai du mal à croire que la déesse Gadhimai se réjouisse du sacrifice de créatures innocentes et qu’elle récompense par la prospérité une violence aussi cruelle », ajoute Brigitte Bardot.

Selon les autorités népalaises, le sacrifice rituel des animaux est une tradition religieuse vieille de plusieurs siècles qui doit se perpétuer.

Ces pratiques donnent au contraire « une image extrêmement négative de votre pays et de son évolution », affirme l’ancienne actrice.

Citant l’exemple de l’Inde qui, selon elle, « évolue vraiment rapidement » vers une attitude plus respectueuse des droits des animaux, Brigitte Bardot « supplie » le président népalais « d’abolir une tradition aussi cruelle ».

L’ancienne actrice avait déjà envoyé une lettre similaire au chef de l’État népalais en 2009, mais ce courrier était « resté sans réponse », a rappelé la Fondation.

© AFP

 

4 commentaires

Ecrire un commentaire

  • Bonjour,
    Je pensais sincèrement que le peuple Hindou était justement contre toute violence quelle soit humaine ou Animale,mais je m’aperçois avec stupeur qu’il n’en est rien et que pour vénérer une idole ou déesse peut importe comment vous la définissez vous êtes prêt à sacrifier des être vivants qui vont souffrir avec autant de douleurs que si c’étaient des humains à qui ont feraient la même chose

    • Lacambre

    Je suis de tout coeur avec cette demande et pense que de nos jours où les conditions de tous les animaux sont considérés comme sensible et souffrant comme les humains, il est temps que change une tradition religieuse vieille de plusieurs siècles et qui donne de la colère à ceux qui aiment les animaux.
    Le chef du Népal devrait arrêter cette barbarie pour le bien de son pays et pour que l’on puisse croire à son évolution.

    • Marie-France

    Madame Bardot devrait lancer une pétition internationale sur Avaaz…

    • chaumien maurice

    La nature n’a prévu de tuer que pour manger ou se défendre. De quel droit les humains se permettent-ils de tuer pour le plaisir? Invoquer un dieu ou déesse quelquonque n’est qu’une hypocrisie.