L’Australie à la traine dans la lutte contre le réchauffement du climat

Sydney (AFP) – Parmi les grands pollueurs de la planète, l’Australie est à la traîne derrière les Etats-Unis et la Chine dans la lutte contre le changement climatique, après une baisse de 70% de ses investissements dans les énergies renouvelables, selon une étude publiée lundi.

Le rapport du Conseil pour le climat, organisme indépendant, a rapporté que l’Australie, dont les émissions de carbone par habitant sont les plus élevées au monde, est passée du statut de leader à celui de cancre dans le domaine des énergies renouvelables, moyen le plus classique pour lutter contre le réchauffement global.

« L’avenir de l’industrie australienne des énergies renouvelables apparaît très incertain, en raison du manque de clarté de la politique du gouvernement fédéral en la matière », souligne ce rapport.

« En 2014, les investissements dans le secteur des énergies renouvelables ont d’ailleurs chuté de 70% en comparaison à l’année précédente ».

Depuis son arrivée au pouvoir l’an dernier, le Premier ministre conservateur Tony Abbott a abrogé la taxe carbone, instaurée par ses prédécesseurs, et défendu l’usage du charbon, crucial à ses yeux pour la prospérité de l’économie.

L’étude observe en revanche que les deux plus gros émetteurs de gaz à effet de serre, les Etats-Unis et la Chine, sont en tête en termes de développements et d’investissements dans les énergies renouvelables, tandis que d’autres pays optent de plus en plus pour une tarification du carbone.

A la veille de la réunion ce week-end du G20 à Brisbane, Canberra, dont la politique sur le climat soulève la controverse, tente d’écarter le sujet de l’ordre du jour de la réunion.

L’Australie s’est fixée pour objectif de réduire de 5% d’ici 2020 le volume de ses émissions en 2000. Le gouvernement vient de créer un fonds de 2,55 milliards AUD (1,4 milliard euros) pour inciter les entreprises à être coopératives.

© AFP

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • jipebe29

    L’Australie a bien compris que les thèses « politiques » du GIEC sont fausses, et qu’il ne sert à rien de limiter les émissions de CO2, gaz de la Vie sur notre planète, car, sans lui, pas de photosynthèse. Donc l’Australie est le bon élève de la raison, du bon sens et de l’objectivité, alors que les pays de l’UE se tirent une balle dans le pied avec d’absurdes politiques climat-énergie aussi onéreuses qu’inutiles.

  • […] Parmi les grands pollueurs de la planète, l'Australie est à la traîne derrière les Etats-Unis et la Chine dans la lutte contre le changement climatique, après une baisse de 70% de ses investissements dans les énergies renouvelables, selon une étude publiée lundi.  […]

  • […] by Yves CARMEILLE in Newsletters On novembre 13, 2014 Depuis http://www.goodplanet.info « Parmi les grands pollueurs de la planète, […]

Inde : grâce aux évacuations, le cyclone n'a fait aucune victime selon les autorités

Lire l'article