Un outil pour calculer son « empreinte forêt » ++

Paris (AFP) – Consommation de cuir, de thé, de papier… tout un chacun pourra mesurer son « empreinte forêt », via un calculateur en ligne lancé mardi par l’ONG Envol Vert, un outil permettant de mesurer l’impact de nos habitudes quotidiennes sur les forêts.

Combien de paires de chaussures achetées chaque année? Combien d’oeufs consommés chaque semaine? Quel budget consacré aux produits cosmétiques? Treize groupes de questions permettent d’évaluer son empreinte, faible, modérée ou importante.

Entre les questions, sont insérés des informations (« l’élevage bovin avec le cuir et la viande est le principal responsable de la déforestation en Amérique du sud », « les Français sont les plus gros consommateurs européens de chaussures avec 6 paires par an » etc…) et des conseils pour agir.

« Le calculateur permet de mesurer l’impact de notre consommation sur les forêts, principale cause de la déforestation mondiale. Et nous souhaitions montrer qu’il n’y a pas que le papier à prendre en compte », expliquent les responsables de l’ONG.

Sont ainsi ciblées les matières premières au coeur des processus de déforestation: bœuf, soja, café, produits ligneux, huile de palme…

« Il nous semble indispensable de sensibiliser les consommateurs. Le questionnaire est un outil concret, simple et ludique de mesure de leur propre +empreinte forêt+ », indique Daisy Tarrier, présidente d’Envol Vert, qui s’engage à planter une arbre pour quatre quizz remplis (et vise 20.000 réponses). « Si les consommateurs deviennent conscients de leur +empreinte forêt+ à travers toutes les matières premières qu’ils consomment, le principal levier pour arriver à 0 déforestation sera enclenché ».

Au-delà de ce quizz grand public, l’ONG, créée en 2011 et intervenant notamment sur les questions de déforestation en Amérique latine, est en train de développer avec des chercheurs un calculateur « empreinte forêt » pour les entreprises. Est ainsi en cours de finalisation un outil pilote sur le cuir (permettant aux entreprises de mesurer l’impact de leurs approvisionnements dans cette matière, à la traçabilité souvent difficile à établir).

Le site pour calculer son « empreinte forêt »

© AFP

4 commentaires

Ecrire un commentaire

  • […] Découvrez le premier calculateur pour mesurer son empreinte foret.  […]

  • […] Consommation de cuir, de thé, de papier… tout un chacun pourra mesurer son "empreinte forêt", via un calculateur en ligne lancé mardi par l'ONG Envol Vert, un outil permettant de mesurer l'impact de nos habitudes quotidiennes sur les forêts.  […]

    • Troismas

    Très judicieux. J’ai hâté de voir. Peut être pourrait on en réaliser un pour la télévision. Les gens adorent les quiz. Un moyen ludique de faire prendre conscience aux gens qu’ils sont les principaux acteurs du changement climatique par leurs habitudes au quotidien et que le pouvoir est entre leurs mains

    • GR

    J’essaie de faire la différence entre ce qui est indispensable et ce qui ne l’est pas…empreinte carbone des avions, par exemple, on a vécu très longtemps sans transport aérien et faire un voyage à noël à l’autre bout de la terre pour revenir bronzé, ce n’est pas indispensable, par contre le cuir, ça fait une éternité qu’on l’utilise, alors, empreinte cuir…il ne faut pas dire n’importe quoi tout de même, car je pense qu’on tue les bœufs d’abord pour leur viande, et une vache produit du lait pendant sa vie, le cuir est un sous produit, on l’a en plus… et en France, on ne mange pas tous des bœufs du brésil…
    et ne pensez vous pas que ce qui est bien plus grave, dont on parle très peu, c’est l’empreinte habitat, zones industrielles et infra structures, mais chut, les promoteurs en ont besoin, par ici la monnaie! Ainsi on détruit un département de terres agricoles tous les 10 ans en France, c’est irrécupérable ensuite, alors qu’une forêt pourra toujours être replantée. Par mesure d’écologie, on nous fait construire des maison en bois, mais sous prétexte que c’est écologique, renouvelable, on construit aussi des terrasses en bois, etc, etc, qui vont partir tous les 10 ou 15 ans à la déchetterie, parce que le bois aura mal vieilli, ou simplement que le modèle ne sera plus à la mode, et combien de forêts vont y passer.
    Chez nous généralement, les forêts naturelles sont peu rentables et sont peu exploitées, sauf si l’endroit convient aux sapins …sinon l’ONF qui gère les forêts fait couper depuis des années des plantations centenaires de pins noirs d’Autriche, qui sont plus vigoureux, mais, généralement, ensuite rien n’est replanté, et un reboisement naturel sera peu productif… c’est parait-il pour l’écologie et la biodiversité…on aura des loups…mais plus de moutons, évidemment!
    Autre chose, ne croyez vous pas qu’on commence à avoir bon nombre d’écolos qu’il va falloir recycler…certains ont aussi une empreinte carbone désastreuse… j’ai entendu ce matin à la radio qu’une personne qui avait passé un master en écologie était au chômage depuis 5 ans, et s’était finalement décidée à passer un CAP…!
    Et on a aussi un tas de contrôleurs incontrôlables qui contrôlent des contrôleurs….en 2013, à bout d’arguments, l’un d’eux, auprès de qui je faisais des réclamations, m’ a avoué qu’il avait 7 niveaux de contrôle au dessus de lui…, pour me faire entendre, j’avais dû perdre 2 journées en courrier A.R., coups de téléphone, et à faire des recherches sur internet etc, Je lui ai prouvé de façon on ne peut plus irréfutable, que le chiffrage qu’il m’opposait était entaché d’une imprécision technique de plus de 10%… ce n’est pas mon métier, je n’ai pas un master, mais un simple bac, je suis agriculteur, mais je n’ai pas voulu avaler ses couleuvres, perdre 600€, et passer pour un C.,) alors là, quelle est l’empreinte carbone, avec tous les bureaux, voitures, ordinateurs….

3 nouvelles stratégies pour aider les espèces sauvages à se relocaliser pour s’adapter aux dérèglements climatiques

Lire l'article