Nucléaire: Areva fournira du combustible aux centrales d’EDF jusqu’en 2021

Paris (AFP) – Le groupe Areva a annoncé jeudi la signature d’un accord-cadre avec EDF pour la fourniture de combustible aux réacteurs nucléaires français de 2015 à 2021.

L’accord « garantit la livraison de plusieurs milliers de tonnes  de combustible, sécurisant ainsi une part significative des besoins d’EDF », indique Areva dans un communiqué, sans dévoiler le montant ni les aspects financiers du contrat.

Le groupe nucléaire français ajoute que ce contrat « confère une bonne visibilité sur les plans de charge de ses usines de fabrication de combustible, notamment celle de Romans dans la Drôme ».

Les deux sociétés « vont renforcer leur coopération technique pour développer de nouveaux produits », à commencer par le combustible GAIA, destiné aux réacteurs à eau pressurisée (dont font partie les 58 réacteurs du parc nucléaire français). Areva précise que ce « partenariat industriel » a pour « objectif un chargement à court terme d’assemblages dans un réacteur EDF ».

Cet accord « illustre la volonté des deux groupe de coopérer sur le long terme dans le domaine du combustible nucléaire », a commenté Luc Oursel, président d’Areva, cité dans le texte.

© AFP

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Oskar Lafontaine

    Cette annonce permet au moins de rappeler à ceux qui l’ont oublié que le nucléaire nécessite du combustible,de l’uranium, en France intégralement importé, et que ce combustible a un prix, à l’achat à l’étranger d’abord, et de transformation et préparation en France ensuite; Le concurrent direct du nucléaire pour produire de l’électricité c’est devenu l’ensemble des renouvelables, soit d’abord le solaire et l’éolien, or solaire et éolien utilisent un « combustible » gratuit, le vent et le soleil, c’est là un avantage déterminant sur le nucléaire qui régresse depuis cinq ans déjà dans le monde puisqu’il se met en service, chaque année maintenant, en puissance électrique installée, plus de vingt cinq fois en renouvelable (solaire et éolien seulement, l’hydraulique vient en plus), ce qui est mis en service (mais en sévices plutôt) en nucléaire.

Le navire turc en Méditerranée, au cœur de tensions avec la Grèce, est rentré au port

Lire l'article