La pollution de l’air refroidit les Etats-Unis

L’accumulation de particules dans l’est des Etats-Unis aurait fait baisser la température moyenne de cette région de 1 degré entre 1930 et 1990. Toutefois, les efforts des USA pour diminuer la pollution de l’air et leurs émissions de particules fines ont fait diminuer cet effet à -0,3°C sur les dernières décennies. La plupart de particules responsable de cet effet refroidissant sont des sulfates issus des centrales à charbon. « Ces composés reflètent la lumière du soleil donc nous observons un refroidissement au sol » explique Eric Leibensperger, co-auteur de l’étude, dans Science Daily. Ces chercheurs suggèrent que la pollution de l’air compense les effets du réchauffement climatique et ajoutent : « Personne ne dit que nous devrions arrêter nos efforts pour limiter la pollution de l’air mais il y aura des conséquences ! Nettoyer notre air pourrait entraîner des augmentations locales de température ».

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • pinton

    il vaut mieux nettoyer l air c est du bon sens … j ai deux procédés pour cela ..dans son lit il vaut mieux un canon de 20ans qu un thon

Sous l’effet du réchauffement climatique, du méthane emprisonné dans les glaces arctiques libéré

Lire l'article